Aller au contenu Aller au sous menu Aller aux menu divers

Portail de l'Accueil - Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Vivre et créer dans les Monts d'Ardèche. Une autre vie s'invente ici.

Contenu

AccueilVivre et créer dans les Monts d’Ardèche > Créer > Portraits de créateursPatrice Duplan - exploitant forestier et agriculteur

Imprimer

Patrice Duplan - exploitant forestier et agriculteur

 
Marié, deux enfants, fils, petit-fils et arrière-petit-fils d’Ardéchois, Patrice a grandi et vit à Genestelle, entre Antraigues et Saint-Joseph-des-Bancs.
Patrice Duplan
Patrice Duplan

Comme ses ancêtres, il est producteur de châtaignes (son père est le fondateur de « Ardèche Marrons »). Pour répondre à la demande spécifique d’un boulanger, le père et le fils se lancent dans la transformation. L’idée fait son chemin, l’aspect commercial est plus intéressant. Ils investissent dans une première « pise « (machine à décortiquer). Un incendie les obligera à changer d’atelier. Sur sa lancée, Patrice construit à côté un hangar où il fabrique le bois déchiqueté qui sert à chauffer la « sécheuse » à châtaignes. L’installation en place, il ne lui reste plus qu’à la rentabiliser en achetant de la châtaigne fraîche pour la revendre sèche, sous forme de « brise » et de farine.

Patrice quitte le statut d’agriculteur pour celui de négociant/ transformateur en s’inscrivant au registre du commerce et en passant par la Chambre des métiers. Il traite d’un côté le bois – il exploite 10 hectares de taillis de châtaignier pour le bois d’œuvre, le reste est transformé en plaquettes pour les chaudières bois –, de l’autre il développe son activité de transformation de châtaigne : « Aujourd’hui la châtaigne fraîche est un peu en stagnation. Séchée, transformée, associée à d’autres céréales…c’est un produit en plein développement ! ». En 1993, il avait bénéficié de la DJA (Dotation aux Jeunes Agriculteurs). Pour sa première chaudière à bois, il a reçu le soutien de Fibois et l’ADEME. Il a aussi reçu une aide du Département, à hauteur de 25% de ses investissements (dans le cadre de l’aide aux industries agro-alimentaires), plus 15% de l’Europe (FEDER). Depuis peu il a embauché une personne et il espère pouvoir en prendre une autre rapidement.

Rationnel et organisé, Patrice a suffisamment de recul pour donner quelques conseils : ne pas hésiter à solliciter toutes les aides et subventions qui existent, en sachant qu’il se passe souvent 2 ans entre la demande et le versement…Surtout au début, ne rien négliger sur une exploitation : un peu de châtaignes, quelques stères de bois, une parcelle de myrtille, jusqu’au potager qui peut être très utile. Exploiter tous les « marchés de niche » et la vente directe : des marrons chauds sur une foire ou un marché de Noël, ça vaut souvent le déplacement ! Enfin, quand la machine est lancée, s’obliger à se poser, à trouver un peu de temps pour voir et faire autre chose. « Le plus gros danger qui nous guette : le manque d’ouverture, de ne plus voir les autres et ce qu’ils peuvent nous apporter » conclut Patrice.

- Patrice Duplan
Les agiers
Bise
07 530 Genestelle
04 75 38 74 47

 

 Retour á la page précédente  Haut de page