Aller au contenu Aller au sous menu Aller aux menu divers

Portail de l'Accueil - Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Vivre et créer dans les Monts d'Ardèche. Une autre vie s'invente ici.

Contenu

Imprimer

Le Mai des Métiers d’ArtProgramme Leader

 
Le Mai des Métiers d’Art s’est tenu le week-end du 29 et 30 mai 2010, sur le plateau ardéchois. Organisé pour la deuxième fois par le Parc naturel régional des Monts d’Ardèche et l’association Trajectoires, cet évènement dédié aux créateurs d’art a accueilli plus de 1 000 visiteurs.

La ferme de Bourlatier
La ferme de Bourlatier

35 artistes et artisans célèbrent la création ardéchoise

Pour les professionnels, montrer son travail au Mai des Métiers d’Art c’est un moment privilégié de rencontre entre eux et de rencontre avec les habitants. Ils s’accordent tous à dire combien ils ont plaisir à se retrouver, à regarder le travail d’un collègue installé dans une vallée voisine et à dialoguer avec les visiteurs ardéchois, parfois surpris de découvrir autant de créations de qualité dans un même lieu. Pour Georges Stahl, Président de Trajectoire « le Mai, c’est une grand messe, où nous partageons de la création, de l’amitié, des idées ».

Sculpture, mobilier, bijoux, vannerie...

Ce qui frappe le visiteur lorsqu’il pénètre la ferme de Bourlatier c’est l’immensité des lieux et la mise en scène théâtrale autour des créations et des œuvres d’art. La vaste grange se prête parfaitement à cette exposition et peut accueillir tous les types de travaux : du mobilier d’ébénisterie, en passant par des bijoux d’une extrême délicatesse, mais aussi des sculptures en fer forgé, en verre, en pierre, du tournage sur bois,... C’est cette diversité et la qualité de œuvre présentées que les visiteurs ont apprécié, ainsi que les échanges nombreux avec les artisans.

Artisrte peintre
Artisrte peintre

Le Slam de l’artisan

Julien Delmaire, le poète slameur de Montpezat était invité cette année à « partager l’oralité » autour des 35 artistes et artisans du Mai. A deux reprises, il a fait résonner la ferme de Bourlatier de sa poésie slamée, scandée. Autour du thème de « l’artisan existe », il a rappelé la tâche de l’artisan, son travail parfois solitaire, combien sa présence créative est essentiel dans nos villages et apporte de la vie au territoire. Ses deux slams ont été des moments intenses, où les artistes et artisans se sont reconnus et où le grand public a vibré avec eux. Les mots de Julien Delmaire résonnent encore entre les murs de la ferme... en attendant le retour des créateurs, dans deux ans !

Les documents attachés

Document PDF - 191 ko - Publié le 4 août 2011