Aller au contenu Aller au sous menu Aller aux menu divers

Portail de l'Accueil - Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Vivre et créer dans les Monts d'Ardèche. Une autre vie s'invente ici.

Contenu

Imprimer

Activités de proximité

 

Introduction

De nombreuses activités sont nécessaires au maintien de la population. Si, en zone urbaine, elles sont toujours présentes à proximité immédiate, il n’en est pas de même sur des territoires très ruraux comme celui du P.N.R. et de la Montagne Ardéchoise.

La sauvegarde de ces entreprises est une absolue nécessité si l’on souhaite empêcher que ce territoire se vide de ses habitants et ne devienne plus qu’un lieu de villégiature, si tant est que les résidents occasionnels et les touristes acceptent aussi de se passer de ces services de base.

Dans ces services de proximité tous ne sont pas au même niveau en ce qui concerne leur nécessité. Si les activités alimentaires arrivent en tête des priorités, il convient de hiérarchiser les autres activités en fonction de leur importance.

Nous distinguerons donc dans l’analyse plusieurs secteurs, rassemblés sous les rubriques « commerce de détail » et « services à la personne ».

Une analyse spécifique sur ces secteurs a été faite durant l’hiver 2005/2006. Basée à la fois sur des données statistiques et sur une enquête auprès de l’ensemble des communes du territoire elle met notamment l’accent sur la diversité des situations rencontrées, en fonction des secteurs géographiques et des activités prises en considération, et met en avant la problématique forte du vieillissement des chefs d’entreprise.

L’alimentaire de proximité

Répondant à la première des nécessités, l’alimentation de détail est bien présente sur le territoire, même si des disparités fortes existent. En effet comme pour l’ensemble des activités de proximité les métiers de l’alimentation ne peuvent s’exercer que si le potentiel de clientèle est suffisant.

Il n’y a donc pas forcement la présence permanente d’une entreprise sur la commune concernée. En effet la taille réduite de nombreuses communes du territoire du Parc et de la Montagne ardéchoise n’offre pas systématiquement un marché permettant à une entreprise de vivre sur ce seul potentiel.

La fourniture d’un certain nombre de services peut alors se faire selon des modalités diverses :

- Dépôt auprès d’un autre commerçant, constituant d’ailleurs souvent un plus pour sa propre activité ;
- Tournée par une ou plusieurs entreprises des environs, permettant d’ailleurs souvent à celui qui l’effectue d’améliorer sa rentabilité…

Il est en effet illusoire de penser que chaque commune puisse être dotée de toutes les activités de proximité. Il est par conséquent indispensable de veiller à ce que le service, s’il n’est pas offert par une entreprise présente physiquement sur la commune, soit rendu dans les meilleurs conditions à la population, qu’elle soit permanente ou saisonnière.

A ce sujet les résultats de l’étude réalisée, s’ils font apparaître un nombre relativement important de communes dans lesquelles il n’existe aucune activité de ce type, mettent en exergue l’existence de ces "services de substitution" qui bien souvent satisfont pleinement les besoins de la population.

Le nombre d’entreprises

Répartition par secteurs d'activités en nombre et en pourcentage (Source INSEE-Sirene
Répartition par secteurs d’activités en nombre et en pourcentage (Source INSEE-Sirene

La grande distribution est très peu représentée sur le territoire du P.N.R. et de la Montagne Ardéchoise. Cependant l’existence de supermarchés et d’hypermarchés à proximité immédiate, notamment sur les bassins d’Aubenas, Privas, Langogne et le Puy en Velais, voire plus loin, n’est pas sans incidence sur les modes de consommation des populations du P.N.R. et de la Montagne Ardéchoise et sur l’activité des commerces traditionnels situés sur les zones d’influence de ces pôles commerciaux.

Evolution 2003-2006
Evolution 2003-2006

Ce phénomène s’est accentué sur les dernières années avec l’implantation de plusieurs enseignes de "Hard Discount" sur ces pôles.

L’attractivité de ces structures commerciales s’étend en effet sur la quasi-totalité du territoire du P.N.R. et de la Montagne Ardéchoise.

Implantation géographique des entreprises du secteur alimentaire {PDF}
Implantation géographique des entreprises du secteur alimentaire

A noter : si l’alimentation est la première activité des G.M.S., les hypermarchés et certains supermarchés proposent aussi nombre d’autres produits liés à l’équipement de la personne ou de la maison.

L’emploi

L’alimentaire de proximité emploie sur le territoire du P.N.R. et de la Montagne Ardéchoise représente un effectif salarié de 385 personnes, soit une augmentation de 9,09% par rapport à 2003 alors que dans le même temps le nombre d’entreprise ne s’accroissait que de 4,98%

Les secteurs qui comptent le plus grand nombre d’emplois, avec des structures d’entreprises très différentes, sont la boulangerie et boulangerie-pâtisserie et les supermarchés. De façon assez surprenante, les secteurs qui ont vu leurs effectifs salariés augmenter le plus depuis 2003 sont les commerces d’alimentation générale et les commerces de détail de la viande

2003 2006
Boulangerie et boulangerie-pâtisserie 107 111
Commerce d’alimentation générale 31 47
Supermarchés 124 128
Commerce de détail de viande et de produits à base de viande 54 69

Nombre d’emplois (Source Assédic Vallées du Rhône et de la Loire – 31/12/2005)

Activités non alimentaires

Les activités de proximité non alimentaires touchent à des domaines très divers : automobile, équipement de la personne, de la maison… qui regroupent eux-mêmes des secteurs variés.

Il convient donc de les traiter de façon distincte, notamment en ce qui concerne leur implantation sur le territoire, en fonction de leur importance et du degré de « nécessité » qu’elles ont pour la population.

Le nombre d’entreprises

Répartition par secteurs d'activités
Répartition par secteurs d’activités
Implantation géographique des entreprises du secteur non alimentaire {PDF}
Implantation géographique des entreprises du secteur non alimentaire

Evolution 2003-2006

Auto Equip. de la personne Equip. de la maison Culture et loisirs Autres comm. de détail Soins à la personne Autres services Total
2003 101 34 31 55 137 91 68 449
2006 91 34 32 53 158 105 102 476
Evolution du nombre d’entreprises -10 0 1 -2 21 14 34 24
Evolution en % -9,90 0,00 3,23 -3,64 15,33 15,38 50,00 5,35
Evolution 2003-2006
Evolution 2003-2006

Equipement de la maison

- Commerce de détail de meubles
- Commerce de détail d’équipements du foyer
- Commerce de détail d’appareils électroménagers, de radios et de télévisions
- Commerce de détail de revêtements de sols et de murs
- Commerce de détail de quincaillerie
- Commerce de détail de bricolage

Globalement ces activités sont situées sur les bassins de population importants : Aubenas, Privas, région du Cheylard. Elles sont donc peu présentes sur le territoire du P.N.R. et de la Montagne Ardéchoise qui constitue cependant une grande partie de leur zone de chalandise. Le nombre d’entreprises du secteur est resté stable depuis 2003.

Equipement de la personne

- Commerce de détail d’habillement
- Commerce de détail de la chaussure

Même constat que pour les activités d’équipement de la maison. Les entreprises sont concentrées sur les zones urbanisées en périphérie du territoire. Là encore il existe une forte attractivité de ces zones.

Malgré le développement actuel des zones commerciales du bassin d’Aubenas et de Privas notamment (implantation de nouvelles enseignes, augmentation des surfaces de commerces existants…) le nombre d’entreprises de ce secteur est resté identique.

Culture et loisirs

- Commerce de détail de livres, journaux et papeterie
- Commerce de détail de fleurs
- Commerce de détail d’optique et de photographie
- Commerce de détail d’articles de sport et de loisirs

Sans être absolument vitale la présence de ces activités est un élément important de fixation des populations en milieu rural. Cela est particulièrement vrai quand il s’agit de l’accueil de nouveaux arrivants.

Présent majoritairement à proximité des pôles urbains et axes de circulation, ce secteur a connu une légère baisse du nombre d’entreprises depuis 2003. Il conviendra de suivre les évolutions futures notamment au regard du développement de l’E-commerce qui touche de façon importante certaines de ces activités.

Automobile

- Commerce de véhicules automobiles
- Entretien et réparation de véhicules automobiles
- Commerce de détail d’équipements automobiles
- Commerce et réparation de motocycles
- Commerce de détail de carburants

Secteur le plus en diminution depuis 2003, les activités liées à l’automobile ont perdu près de 10% des entreprises. Les investissements nécessaires à l’exploitation de pompes (contraintes normatives…), la faiblesse des marges qui ne peut être compensée que par des quantités importantes et la pression de la grande distribution avaient entrainé la fermeture de nombreuses pompes à la fin des années 90 et au début des années 2000. Ce phénomène semble être terminé puisque le nombre de commerces de carburants et identique en 2006 à ce qu’il était en 2003.

Par contre les activités de commerce et surtout d’entretien et réparation de véhicules automobiles ont vu leurs effectifs diminuer de façon sensible.

Il y eu disparition d’un certain nombre d’entreprises, nombre de petits réparateurs ne pouvant plus effectuer des tâches qui nécessitent, sur les voitures actuelles des investissements lourds, liés notamment au fort développement de l’électronique embarquée.

Il y a aussi eu des délocalisations de certaines activités en direction des pôles urbains situés en périphérie du territoire.

Autres commerces de détail

- Commerce de détail de tabac
- Commerce de détail de textiles
- Commerce de détail d’horlogerie et de bijouterie
- Commerce de détail de maroquinerie et d’articles de voyage
- Commerce de détail d’articles médicaux et orthopédiques
- Commerce de détail de charbons et combustibles
- Commerce de détail divers en magasins spécialisés
- Commerce de détail de biens d’occasion
- Vente par correspondance spécialisée
- Commerce de détail non alimentaire sur éventaires et marchés
- Vente à domicile
- Vente par automate

La plupart des activités de ce secteur ont un effectif d’entreprises stable. Deux domaines font exception à ce constat : le commerce de détail sur éventaires et marchés qui s’est fortement développé (+52,83%) et, à l’inverse, le commerce de détail divers en magasins spécialisés qui a vu une diminution de 26% de ses effectifs.

Soins à la personne

- Coiffure
- Soins de beauté
- Commerce de détail de produits pharmaceutiques
- Activités thermales et thalassothérapie

Autre secteur en fort développement puisque le nombre d’entreprises a augmenté de 15,38% suivant en cela une tendance générale ces dernières années.

Les soins esthétiques sont très concentrés sur les zones périphériques, les contraintes commerciales étant traditionnellement plus fortes que pour la coiffure par exemple, qui est présente dans de nombreuses communes rurales.

Autres services de proximité

- Réparation de chaussures et d’articles de cuir
- Réparation de matériel électronique grand public
- Réparation d’appareils électroménagers
- Réparation de montres, horloges et bijoux
- Réparation d’articles personnels et domestiques nca
- Blanchisserie teinturerie de détail
- Transport de voyageurs par taxis
- Transports urbains de voyageurs
- Transports routiers réguliers de voyageurs
- Autres transports routiers de voyageurs
- Ambulances
- Pompes funèbres
- Déménagements
- Agences de voyage
- Ecoles de conduite
- Autres services personnels

Ces activités, nécessitant un potentiel de clientèle suffisant à proximité immédiate, ne sont pas très nombreuses sur le territoire. Elles concernent essentiellement des communes situées sur la bordure du P.N.R. (Vals les Bains, Joyeuse…). Mais ces activités ont connu un fort développement depuis 2003, notamment les activités de transport (taxi-ambulance) et autres services personnels qui répondent à des besoins de services quotidiens de proximité. Il conviendra de suivre l’évolution de ces secteurs afin de vérifier la réalité d’un marché économiquement viable sur le long terme.

L’emploi

Outre leur rôle primordial en matière de maintien des populations sur le territoire, les activités de proximités représentent un gisement d’emplois important est qui est resté stable sur la période 2003/2006.

2003 2006
Equipement de la maison 81 96
Equipement de la personne 15 17
Culture et loisirs 37 28
Automobile 168 146
Autres commerces de détail 42 47
Soins à la personne 175 190
Autres services de proximité 259 255
Total 777 779

Nombre d’emplois (Source Assédic Vallées du Rhône et de la Loire – 31/12/2005)

Les emplois les plus nombreux se trouvent dans les activités suivantes :

2003 2006
Commerce de détail d’appareils électroménagers, … 36 51
Commerce de détail de quincaillerie 33 18
Commerce de véhicules automobiles 60 31
Entretien et réparation de véhicules automobiles 94 97
Commerce de détail de produits pharmaceutiques 100 105
Coiffure 49 38
Transports routiers réguliers de voyageurs 110 116
Transports de voyageurs par taxis 32 44
Ambulances 48 43

Il est à noter que si l’on observe une relative stabilité, voire une légère augmentation des effectifs de la plupart des secteurs, certains ont vu une nette diminution depuis 2003 : - 45,45% pour le commerce de quincaillerie, -48,33% pour le commerce de véhicules automobiles.

 

 Haut de page

Lettre d'information

Portrait de créateur

Boulangerie-pâtisserie à Rocles

Auparavant installés du côté de La Coucourde dans la Drôme, Fabrice fabriquait le pain dans son laboratoire et avec sa (...)

Les potentiels d'activité